suis-nous

Tomates cerises saumurées en conserve

tomates cerises conserve

Temps de préparation : 20 minutes

Nombre de portions : 4 pots de 500 ml - environ

3.57

À propos de cette recette

Conserve de tomates cerises

Comment conserver le goût des tomates d’été

Recette inspirée du Chef John Winter Russel, du restaurant Candide, telle que présentée au Food Camp à Québec.

Il semble que, pour plusieurs, la récolte de tomates de l’été 2021 est exceptionnelle!

Partout je vois des amis publier leur récolte extraordinaire et demander des suggestions pour conserver cette magnifique récolte. Car bien que l’on trouve désormais des tomates de serre à l’année au Québec, soyons honnête, rien ne se compare au goût des tomates qui ont mûries au soleil.

Tomates en morceaux, c’est ailleurs!

Si vous chercher une recette de conserve de tomate régulière, je vous suggère ma recette de conserve de tomates en morceaux, qui est parfaite pour les recettes hivernales, de la sauce spaghetti à vos plats mijotés à vos lasagnes!

Personnellement je trouve que cette recette est plus facile que le fameux coulis de tomate à l’italienne et plus commode que les conserves de tomates entières.

La conservation des tomates cerises

Pour la conservation des tomates cerises, j’ai deux recettes favorites: mes tomates confites et celle que je vous présente aujourd’hui: mes tomates cerises saumurées.

La version confite est très sucrée, hyper goûteuse, de véritables petits bonbons à saveur de tomate, à mi-chemin entre la tomate séchée au soleil et la tomate fraîche.

Une recette de conservation des tomates parfaite pour les pâtes, risotto, pizza ou ajouter une touche de saveur à vos cakes salés ou quiches.

Des tomates sucrées salées! Les tomates cerises en saumure

La recette de tomates saumurées du Chef John Winter Russel a un tout autre attrait.

Cette méthode de conservation permet de véritablement conserver, voir même optimiser, la saveur de la tomate cerise d’été.

Évidemment la tomate ne sera plus ferme mais le goût demeure extraordinaire. Pour les utiliser, j’égoute les tomates (je garde parfois un peu d’eau de saumure pour remplacer le sel dans ma recette), et je les mange parfois directement du pot, ou j’utilise dans mes recettes de bruschetta, pan con tomate, salmorejo, gaspacho, sauce, pâtes ou autre inspiration du moment.

Je vous suggère fortement de regarder la vidéo pour bien saisir les étapes de la mise en conserve.

Sur ce, note importante, cette technique de conservation partagée par Chef Winter Russel devant une audience de plus de 300 personnes semble fonctionner pour moi mais n’est ni recommandé ou trouvable sur les sites de conservation les plus populaires, Bernardin, par exemple. Je me dis que si le Chef John Winter Russel les sert à son restaurant …c’est que ça doit être ok 😉

À vous de décider! Par contre, si vous constatez toute détérioration du sceau de protection au moment d’ouvrir vos pots, il vaut mieux jouer de prudence et ne pas consommer. Ça ne m’est pas encore arrivé, dieu merci!

À vos conserves, prêt, parti!

avec une vidéo à l'appui, c'est
succès garanti

Ingrédients

Pour 1 kg de tomates cerises

2 litres d'eau

70 g de sel de mer

Étapes de préparation

Regarder la vidéo pour bien saisir les étapes!
Stériliser 4 pots en verre, style Pot Masson ou Balls ou bocaux de conservation au four à 250F (121C): nettoyer vos pots, puis les déposer à froid dans le four, chauffer à température et laisser les pots dans le four pour au moins 20 minutes tandis que vous procédez aux autres étapes.
Dans une casserole, combiner 2 litres d'eau et 70 g de sel de mer, amener à ébullition puis réduire le feu et laisser mijoter doucement. Pendant ce temps, faire bouillir vos bagues, couvercles et outils de conservation dans une autre casserole pour 5 minutes. Remplir aussi un grand chaudron d'eau qui pourra contenir et couvrir vos bocaux, amener cette eau à ébullition.
Lorsque tout est prêt et chaud, sortir un bocal à la fois du four, le remplir de tomates cerises propres et équeutées et couvrir de la saumure chaude. Répéter avec les autres bocaux. Déposer doucement les couvercles sur les pots bien propres et secs et fermer sans forcer avec les bagues. Déposer tous les pots dans le bain d'eau bouillante, s'assurer que l'eau dépasse le haut des bocaux d'au moins 1-2 cm et stériliser pour 8 minutes pour des tomates cerises miniatures, 10 minutes pour des moyennes et 12 minutes pour de grosses tomates cerises.
Après le temps recommandé de stérilisation, déposer les pots sur une surface adéquate et ne pas toucher pour au moins 12 heures. S'assurer que tous les couvercles ont bien scellé. Si un couvercle n'a pas scellé, mettre au frigo et utiliser dans les 7-10 jours. Ça arrive!

13 réponses

  1. je viens de faire cette recette et je n’ai pas trouvé cela gustativement aussi gouteux que ce à quoi je m’attendais, je reste quand même un fan des recettes de la petite bette, continuez c’est super,

  2. J’oubliais, donc pour les tomates cerises, juste faire bouillir l’eau salée et laisser refroidir la saumure ainsi préparée. Mettre les tomates dans des récipients propres et javellisés et verser la saumure par dessus. Fermer les récipients et les mettre au frais…. C’est finalement très simple.

  3. Merci pour la recette, je n’y avais pas pensé. Et pourtant c’est à peu près ce que je fais pour mes olives.
    Je m’explique, en poursuivant sur le conseil d’Éric.
    Quand je prépares mes olives, en France, pour les conserver jusqu’à une année, je les mets après avoir enlever l’amertume, avec de la soude caustique (50cc par litre) pendant environ 8 heures en contrôlant dans une olive au couteau, la pénétration de la soude qui ne doit pas descendre à plus des 2/3 de la pulpe. Puis rinçage pendant 3 à 4 jours plusieurs fois par jours jusqu’à ce que l’eau de rinçage soit limpide. Le deuxième jour je mets un cuillère à soupe de jus de citron dans chaque seau pour bloquer les effets de la soude. Quand l’eau de rinçage est parfaitement claire, je les mets dans des seaux de 5 litres nettoyés et javellisés puis rincés (environ 3.200k d’olives égouttées) avec une saumure à 70g de sel par litre.
    Mes seaux sont stockés dans un endroits frais à environ 4-6 degrés Celsius
    Je contrôle mes seaux de temps en temps.
    Comme le dit Éric les ferment lactique sont présents et vont en quelques semaines ou mois, suivant la température, doucement développé une espèces de couche huileuse en surface du seau. Pas d’affolement. C’est parfaitement naturel et normal.
    Simplement, je rince les olives à grande eau, plusieurs fois et les remets dans une nouvelle saumure et un seau propre. Et c’est reparti pour plusieurs semaines.
    Mes seaux d’olives sont conservés dans un frigo dédié aux olives, A environ 4 degrés sans aucun problème. Mais cela pourrait se faire aussi dans une cave à 13-14° C. Le contrôle doit alors se faire plus souvent.
    Cela fait plus de 10 ans que je prépare et mange des olives toute l’année… et je n’écrit pas depuis le cimetière….

  4. Si je laisse les pots dans la casserole d’eau après le 8 – 10 minutes de cuisson afin d’éviter les brûlures éventuelles et laisser Tièdir avant de les placer sur le comptoir, est-ce qu’il y aura un problème ? Merci !

    1. Oui c’est ok mais il est possible que les légumes soient un peu plus mous car ils demeurent quand même dans l’eau bouillante durant plus longtemps

  5. Suggestion: ( sécurité ) on ne devrait jamais mettre des bocaux au four, ça les fragilise à long terme. De toute façon… Côté stérilisation, dès leur sortie du four, au contact de l’air ambiant, il ne seront plus stériles ! Des millions sinon des milliards de particules présentes dans l’air ambiant vont s’y engouffrer… bactéries, poussières, spores, etc… mais ce n’est pas grave, votre recette est une lacto-fermentation, il suffit d’utiliser simplement des bocaux propres, sans plus. 🙂 les mignonnes bactéries lactiques feront le ménage à notre place!!! bon appétit et merci pour votre oeuvre!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Parcourir nos recettes

Recevoir notre infolettre

Rejoins le rang des kikis

Chaque semaine tu recevras par courriel nos dernières recettes et astuces cuisines. Ne manque pas ça!