suis-nous

Les herbes salées de l’autre-bord-du-fleuve

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

Nombre de portions : 4

3.86

À propos de cette recette

Bizarre comme j’ai longtemps cru que tous avaient des herbes salées au réfrigérateur, tellement chez nous cela fait partie de nos bases culinaires. J’ai réalisé bien après que c’était vraiment une tradition des régions québécoises, connue ici sous les herbes salées du bas-du-fleuve, quoique cela fait des nôtres, les herbes salées de l’autre-bord-du-fleuve (recette de mon papi du Saguenay!). Quoi qu’il en soit, le résultat est semblable d’un bord ou l’autre du fleuve et gagnerait à devenir aussi indispensable chez vous que chez nous. J’ai ainsi peine à imaginer une purée de pommes de terre sans herbes salées et bien rares sont mes soupes, potages et bouillis qui n’ont pas été d’abords assaisonnés par cette fraîcheur du potager conservée pour l’occasion. J’en met toujours dans mon riz et une petite touche dans la mayonnaise maison la transforme en mayo aux herbes parfaite pour les trempettes ou les sandwichs. De plus, lorsque des recettes suggèrent d’utiliser un concentré de bouillon (liquide ou en poudre), je substitue fréquemment par les herbes salées. Il ne vous suffira qu’à aller voir la liste des ingrédients de la majorité de ces concentrés du commerce pour comprendre pourquoi…

Pour la recette, vous trouverez ici celle rédigée par ma maman. Il faut savoir qu’au net, les quantités sont variables (selon ce que vous avez à passer au potager par exemple) ce qui n’altèrera pas outre mesure le résultat final. Pour bien saisir le processus, je vous suggère fortement d’aller voir la capsule.

Crédit cuisine: Francine Gagnon (merci maman!).

AJOUT Sept 2020: Plusieurs personnes ne semblent pas avoir bien lu ou écouté la vidéo. On doit impérativement conserver les herbes salées soit au réfrigérateur, soit dans la chambre FROIDE et non pas dans le garde-manger température pièce.

 

Ben là, là, là, vous voilà prêt à cuisiner comme par chez nous!

la petite bette de-l’autre-bord-du-fleuve xx

 

avec une vidéo à l'appui, c'est
succès garanti

Ingrédients

  •  1 tasses
    - (environ 2 bottes bien fournies, avec les tiges les plus tendres)
  •  1 tasses
    - (environ 2 gros, le blanc seulement)
  •  2 tasses
    - le blanc et le vert (10-14 oignons verts)
  •  2 tasses
    - le plus feuillu que vous pourrez trouver (6-8 belles tiges avec les feuilles)
  •  3
  •  75gr
    - pas trop de basilic, romarin et sauge car le goût est trop intense mais autrement, allez-y allègrement avec la sarriette, le thym, l'origan et la ciboulette.
  •  2 tasses
    - gros sel

Étapes de préparation

Laver et assécher les ingrédients.
Passer tout au robot, sauf le sel.
Ajouter le sel, bien combiner.
Déposer dans des bocaux stériles en pressant bien et en sortant les bulles d'air. Bien nettoyer les rebords puis couvrir de couvercles blancs en plastique stérilisés également. Si vous utilisez les couvercles métalliques, mettre un papier ciré entre le rebord du pot et l'anneau de conservation.
Se conserve une bonne année dans la réserve (froide) ou au frigo. Réfrigérer le pot une fois ouvert.

3 réponses

  1. Bonjour .
    Ma grand mère originaire de Lorraine proche de la Sarre en France avait également toujours dans le frigo une préparation qui ressemble beaucoup à la vôtre .comme quoi nous a coup sûr des cousins …bravo et merci pour votre bonne humeur et vos vidéo je suis fan

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Parcourir nos recettes

Recevoir notre infolettre

Rejoins le rang des kikis

Chaque semaine tu recevras par courriel nos dernières recettes et astuces cuisines. Ne manque pas ça!