1 0
Tteok-bokki (ddeokbokki) –  Plat de pâtes favori des coréens

Partagez sur les réseaux sociaux:

Or you can just copy and share this url

Ingrédients

Modifier les portions:
500g Galettes - nouilles de riz coréenne (rice cakes)
750ml (3 tasses) d'eau
1 feuille de 10 x 15 cm environ de kombu
7-20 selon la grosseur anchois séchés
1-2 (facultatif) carottes moyennes en petits cubes
petites poignée hachée (facultative) de chou
2 oignons verts hachés grossièrement
1 1/2 c. à table (22ml) gochujang (pâte de piment fermenté coréenne)
1c. à table (15g) gochugaru (poudre de piment coréenne)
1c. à table (15g) de sucre
1c. à thé (5ml) de sauce soya
facultatif et au goût Viande, tofu, oeuf et/ou boules de poisson
facultatif Graines de sésame, huile de sésame et oignons verts pour la garniture

Tteok-bokki (ddeokbokki) – Plat de pâtes favori des coréens

Ingrédients en vedette:
  • Vegan
Cuisine:
    • 30 min
    • Portions: 4
    • Facile

    Ingrédients

    Méthode

    Partagez

    Le tteok-bokki (aussi appelé ddeokbokki) coréen est un peu l’équivalent du macaroni aux tomates occidental. On dit que c’est le repas préféré de multiples enfants coréens, alliant une parfaite combinaison de saveurs et consistances agréables en bouche. Repas réconfort, cuit en un seul plat, prêt en moins de 30 minutes il a tout pour lui. Allez voir la vidéo pour mieux saisir les étapes.

    Le tteokbokki est tout simplement un plat de nouilles ou galettes épaisses de riz, cuites en sauce épicée, salée et sucrée. Il est absolument à découvrir si vous ne l’avez jamais goûté.  Vous comprendrez rapidement pourquoi le tteok-bokki est un des plats de cuisine de rue les plus populaires dans un pays célébré pour son street food.

    Les galettes de riz, appelées rice cakes en anglais sont d’ailleurs une très belle alternative pour ceux qui ont du trouble avec le gluten. On pourrait les comparer à des gnocchis. Vendus en marché asiatique, soit frais ou dans le rayon des surgelés, ils sont surprenamment durs au toucher avant d’être cuits. À tel point que la première fois où j’en ai acheté je pensais m’être peut-être trompée de produit!

    Cette recette est vraiment hyper simple, pour autant que vous ayez les produits nécessaires. La sauce est composée de gochujang (pâte de piment) et de gochugaru (poudre de piment). Ma recette utilise l’un et l’autre de façon très parcimonieuse mais si vous aimez les mets épicés, allez-y plus généreusement.

    Si vous voulez une version vegane ou végétarienne, simplement omettre les anchois et remplacer par un bouillon vege.

     

    Tteobokki bokki bokki

    la petite bette xx

    Étapes

    1
    Fait !

    Le dashi (bouillon)

    Faire chauffer les anchois séchés dans un poêlon quelques secondes jusqu'à ce que vous commenciez à sentir les effluves. Ajouter l'eau, le kombu et amener à ébullition. Réduite le feu et laisser mijoter 15 minutes à feu doux. Retirer du feu, passer au tamis. Votre dashi de base coréen est prêt.

    2
    Fait !

    Faire une pâte avec le gochujang, le gochugaru, la sauce soja et le sucre. Transférer la pâte dans votre bouillon. Ajouter les galettes de riz et les légumes. Laisser bouillir à feu moyen en remuant régulièrement jusqu'à ce que la sauce ait épaissie et qu'elle soit onctueuse et lustrée. Garnir si vous en avez envie d'oignons verts, de graines de sésame et d'huile de sésame.

    Manon Lapierre

    Critiques des recettes

    Aucune critique pour cette recette pour le moment. Écrivez votre propre critique.
    Précédent
    Côtes courtes (short ribs) coréennes sur le grill
    suivant
    Japchae, le stir-fry coréen
    Précédent
    Côtes courtes (short ribs) coréennes sur le grill
    suivant
    Japchae, le stir-fry coréen

    Pin It on Pinterest

    Share This
    %d blogueurs aiment cette page :