suis-nous
5.00

Ingrédients

à propos de cette recette

J’ai toujours adoré le pesto traditionnel,  “a la Genovese” et peut-être n’est ce pas une surprise si celui-ci est aussi désormais un favori des enfants. Il m’arrive au moins une fois par mois de cuisiner des pâtes au pesto, dans les cas trop fréquent où j’ai oublié le souper ou, tout simplement, à la demande des petits. Nous utilisons cette recette de pesto maison aussi en garniture pour les pizzas, les sandwichs ou pour la soupe au pistou. Il faut d’abords savoir que les italiens seraient bien insultés de voir que je fais mon pesto au robot et que je le congèle (madre mia!) car la recette traditionnelle demande qu’il soit fait frais avant de servir, et ce, au mortier. Mais la mamma que je suis aime aussi les solutions délicieuses qui sauront lui sauver du temps et l’écolo et l’économe en moi considèrent que de se procurer des bouquets entiers de basilic au creux de l’hiver québécois… c’est pas génial. Voilà pour ma minute d’humilité. Pour la technique, il vous suffira d’aller voir la capsule vidéo où moi et ma fille concoctons un pesto en moins de temps qu’il vous en faudra pour aller à l’épicerie. Ensuite, il est important de mentionner que vous pouvez considérer cette recette comme une méthode de base pour maîtriser une sauce de type pesto qui peut se modifier presque à l’infini! J’ajoute souvent de la roquette à mes feuilles de basilic, parfois du kale, de la bette à carde ou d’autres types d’herbes aromatiques (coriandre, persil, etc). On pourrait aussi omettre le parmesan si (pauvre de vous) vous êtes intolérants aux produits laitiers. Le choix de noix est aussi personnel, ayant personnellement utilisé amandes, noix de grenoble, noix de macadamia et les classiques noix de pin (ou pignons) selon mes humeurs et ce que je j’avais dans le garde-manger. Pour servir sur des pâtes, ne jamais pas cuire le pesto, simplement faire cuire les pâtes, garder une louche d’eau de cuisson de celles-ci, égoutter et ajouter eau de cuisson et suffisamment de pesto, selon la quantité de pâtes.

Buon appetito!

la petite bette  xx

Lire la suite
pesto basilic genovese
avec une vidéo à l'appui, c'est
succès garanti
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

étapes de préparation

Dans un robot culinaire, hacher légèrement l'ail, le fromage parmesan et les noix (on ne veut pas que ça devienne une farine!). Alternativement, si vous n'avez pas de robot culinaire, utilisez la technique traditionnelle qui se fait au mortier en broyant ail, sel, basilic, huile d'olive, noix de pin et parmesan en utilisant vos bons vieux biceps.
Ajouter les feuilles de basilic, l'huile d'olive et un peu de sel, partir le robot quelques coups jusqu'à ce que vous obteniez la consistance pesto que vous préférez (j'aime personnellement quand il reste un peu de croquant sous la dent).
Versez dans des pots Mason, ou dans des moules à glaçons en s'assurant qu'il n'y ait pas de bulles d'air, autant que possible. Couvrir d'une mince couche d'huile d'olive et congeler ou réfrigérer.
Le pesto se conservera quelques semaines au frigo et environ un an au congélateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *