Coques, moules, palourdes marinières

Partagez sur les réseaux sociaux:

Or you can just copy and share this url

Ingrédients

autant de livres que de convives de coques
250ml (un verre) de vin blanc
250ml (un verre) d'eau salée
1/2 tasse (un petit oignon) d'oignon haché
2 branches de céleri en petits cubes
une poignée de persil
30ml de beurre ou huile d'olive

Coques, moules, palourdes marinières

Ingrédients en vedette:
  • Poisson
  • 10 minutes
  • Facile

Ingrédients

Méthode

Partagez

Aussi appelée mye commune, la coque est un mollusque fort populaire dans les Maritimes et aux Îles de la Madeleine. Quel plaisir nous avons eu de partir à la pêche aux coques en famille, de 8 ans à 78 ans, au Nouveau-Brunswick avec nos seaux, fourches et pelles! Le plaisir de les déguster le lendemain, après un bon dessablage, fut presque aussi satisfaisant, sinon plus.

Pour être honnête, je ne connaissais pas la différence entre coques et palourdes avant de mettre les pieds sur les plages de la Baie-des-Chaleurs. Je peux maintenant vous dire que j’aime autant une que l’autre mais que la pêche aux coques est plus délicate car leur coquille est très fragile. Je peux aussi vous affirmer qu’on peut cuisiner moules, coques et palourdes de la même façon, celle présentée dans la capsule-recette que vous trouverez ici. Bien évidemment, on peut varier les épices, les goûts et les ajouts mais les coques marinières quoique toutes simples sont toujours aussi populaires. À mon avis, cette technique laisse la place au goût sublime de ces mollusques sans les perdre dans une sauce trop complexe. Il faut dire que quand on a passé quelques heures à les pêcher, on veut bien y goûter.

Je ne vous en dis pas plus, allez voir notre vidéo filmée durant unes des très rares journées de pluie de nos vacances au Nouveau-Brunswick. J’ai même sorti mon chapeau de pêcheur pour l’occasion!

 

À la pêche aux coques, coques, coques, moi je m’en irai maman

la petite bette xx

Étapes

1
Fait !

Bien nettoyer vos mollusques et retirer ceux qui ont la coquille cassée ou qui ne ferment pas. Si vous les avez pêché vous même, procéder à une période de déssablage en les laissant tremper dans l'eau de mer (idéalement dans un filet ou une passoire), en changeant l'eau 3-4 fois durant une période de plusieurs heures jusqu'à 24 heures, au frais.

2
Fait !

Verser le beurre ou un filet d'huile d'olive dans un chaudron assez grand pour contenir vos mollusques. Ajouter oignon et céleri et laisser fondre quelques minutes. Ajouter le vin et l'eau salée, amener à ébullition. Ajouter les mollusques et le persil, couvrir et laisser cuire à la vapeur jusqu'à ce que les coques soient bien ouvertes. Passer le jus de cuisson au tamis fin ou cotton fromage ou dans un essuie-tout pour ramasser tout sable restant et verser une partie sur les coques et une autre dans un petit bol pour tremper durant la dégustation.

Note: Conserver tout jus de cuisson restant pour utiliser comme base concentrée afin de vous faire la meilleure chaudrée de palourdes (ou de coques) de votre vie (gare au sel, il faudra ajouter beaucoup de lait et du bouillon non salé pour couper)!

feta mariné
Précédent
Feta mariné aux herbes et citron
Bleuets enrobés de chocolat
suivant
Bleuets (myrtilles) enrobés de chocolat noir – Deux ingrédients!
feta mariné
Précédent
Feta mariné aux herbes et citron
Bleuets enrobés de chocolat
suivant
Bleuets (myrtilles) enrobés de chocolat noir – Deux ingrédients!

Ajoutez votre commentaire

12 + 7 =

Pin It on Pinterest