suis-nous

5 couteaux de poche à posséder

couteaux de poche à posséder
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

par Lionel “Chéri” du Souich

Aujourd’hui, je vous présente mes 5 couteaux de poche et canifs favoris. Le plus loin que je me souvienne, j’ai une certaine obsession pour les couteaux. Les petits qui se cachent bien, les automatiques qui te donnent l’impression de faire parti des OUTSIDERS (film culte des années 80) ou les gros couteaux comme celui de Rambo ou de Crocodile Dundee.

Je ne sais pas réellement ce qui m’attire vers une simple lame avec son manche; est-ce le danger, l’utilité ou la simplicité?

À travers les années, j’en est eu de toutes sortes. Certains sont perdus, certains rouillés d’autres brisés mais la plupart je les ai encore.

J’ai eu beaucoup de difficulté à choisir juste cinq de mes préférés même qu’en vous écrivant ces mots j’en ai six devant moi, donc… un devra être rangé… à mon grand désarroi!

Je ne les ai pas mis en ordre de préférence ça aurait été trop difficile donc sans plus tarder voici mes cinq choix:

1. Opinel №7, 25$

Opinel fût crée en 1890 par Joseph Opinel en Savoie. Les Opinels sont caractérisés par leur numérotation qui va de №1 à №12 qui figure sur la bague de blocage de lame. La lame est en acier inoxydable avec une forte teneur de carbone ce qui la rend très résistante à la corrosion. Le manche en bois est de l’hêtre. La bague qui bloque la lame est appelé la virole.

Je possède plusieurs Opinel. Un №7, №8 et un №12. Deux de mes choix de couteaux pour cette article sont des Opinel. Celui qui est figuré plus haut est mon №7. Il sert à tout! C’est mon GO TO. Pour couper de la ficelle à une tranche de fromage. Je l’apporte avec moi quand je peux (il faut comprendre que ce sont quand même des armes blanches donc illégales à avoir sur soi en tout temps). C’est un couteau de poche qui est tellement peu dispendieux qu’ils en vendent partout! Visiter le site.

2. Opinel №12 Explore, 65$

Je ne vais pas vous réexpliquer l’histoire d’Opinel. Par contre, je vais simplement vous dire qu’Opinel a introduit les modèles avec les manches en polymère en 2012.

Pour ma part, c’est un couteau extraordinaire! Lame en inox de 10cm, virole, manche en polymère. Mais ce n’est pas tout. Ce modèle a un sifflet de 110dB, un attache lanière, un crochet coupant amovible et un allume-feu à frotter sur le dos de la lame. C’est définitivement celui qui vient en camping avec moi! Visiter le site.

3. Couteau suisse Victorinox, prix varie

Un vrai classique! Celui que j’ai est en ma possession depuis mes 8 ans!

Karl Elsener créa Victorinox en 1884 à Ibach. Le couteau d’officier suisse compact comprenant toute une gamme de fonctionnalités fût crée en 1897. Victorinox vient du nom Victoria qui était la mère de Karl et inox pour la lame. Il ne faut pas mélanger le vrai couteau suisse des copies. L’authentique à l’écusson a la croix comme suit:

Pour l’histoire complète de l’écusson suivre le lien suivant:

Dans la même période, la compagnie Wenger a aussi fait des SAKs (Swiss Army Knives), le logo est différent:

Mon couteau suisse est mon plus vieux couteau. Je l’ai dans ma trousse de toilette en permanence et je m’en sert quasi quotidiennement. Il manque le cure dent en plastique et le ressort dans les ciseaux est cassé. Il est presque aussi coupant que le premier jour que je l’ai eu! Mon modèle a 12 accessoires. Je ne peux plus compter le nombre de fois que je me suis coupé avec ce couteau!

On peut en trouver de tous les prix, de toutes les couleurs et surtout de toutes les grosseurs! Visiter le site.

4. Douk-Douk, 40$

Mon douk-douk a été acheté dans une coutellerie à Lyon. J’y étais avec Manon il y a plusieurs années et nous avions acheté le classique fromage, saucissons et baguette aux Halles Paul Bocuse pour un pique-nique à l’hôtel. Parfaite occasion pour acheter un nouveau canif! Le vendeur nous a montré le douk-douk (marque que je ne connaissais pas du tout) et son point vendeur était de nous dire: “Ça monsieur, ça coupe le cheveu de dieu!”. Vendu!

Douk-Douk est un dieu mélanésien. On le retrouve d’ailleurs gravé sur le manche. Ce couteau était initialement destiné au marché mélanésien mais a eu tellement de popularité qu’il a fait le tour du monde parce qu’il est plat et se dissimule parfaitement.

Douk-Douk

Le traditionnel est mon modèle. La lame est magnifiquement ornée de petites fleurs. Il est très compact et surtout hyper tranchant. Le canif idéal pour les pique-niques. Visiter le site.

5. Laguiole, 250$

Laguiole est une fabrication artisanale provenant de Thiers, en Auvergne. Tous les éléments qui composent le couteau sont d’origines françaises. L’abeille sur le ressort du couteau provient vraisemblablement d’une déformation de language. Dans la langue d’oc (un français médiéval), abelha signifie abeille et pourrait s’identifier phonétiquement à lobeyro qui désigne une virole d’assemblage.

Mon Laguiole pliant avec tire-bouchon manche en corne est mon plus beau couteau! Manon me l’a offert à mon anniversaire de 40 ans. Il est absolument magnifique! Tellement même que je ne m’en sert pas beaucoup de peur de l’abimer. Il est tranchant, élégant, bien balancé et, bonus: il débouche le vin! C’est, à mes yeux, une pièce de collection. Il y a beaucoup de modèles de Laguiole bien moins dispendieux qui ne te laisseront pas le sentiment de culpabilité d’utilisation! Visiter le site.

Il est certain que le choix de canif reste une chose personnelle. Il y en a même qui ne veulent pas de canif (couteau à lame pliante) mais qui préfèrent les couteaux (je vous aime aussi!).

En tout les cas le choix est là, les prix sont très généralement accessibles. Par contre, il ne faut pas se faire avoir avec des copies. Des canifs qui proviennent de la France, Suisse, Allemagne, Italie et Espagne sont presque toujours une bonne décision. On commence aussi à voir des beaux canifs sortir des États-Unis. Faut éviter le flafla et plutôt aller vers une maison qui a de l’histoire et une réputation (je sais très bien qu’il y a certaines grandes boîtes qui ont vendues leur âme pour l’argent!).

Ensuite, il y a les machettes, vous savez les grandes soeurs des couteaux! Mais ça c’est pour un autre article.

Bisous 😘

2 réponses

  1. Pour moi, le Laguillole reste le must dans la vie courante.
    Les autres sont pour “jouer”, scouts etc… Opinel, victorinox,… jouets.
    Attention au manche, les miens sont en corne de buffle, ne pas toucher l’eau, T12.

    J’en ai une dizaine, des vrais laguioles, achetés sur place ou via leur site.
    Les meilleurs du mondes, mais tres chers…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Recevoir notre infolettre

Rejoins le rang des kikis

Chaque semaine tu recevras par courriel nos dernières recettes et astuces cuisines. Ne manque pas ça!